Présentation

En 1978 Michel Cambazard crée à Paris, l’école du chat libre ayant pour but de prendre en charge des chats vivants en liberté en les soignant (soins des chats malades, nourriture, abris) en les stérilisant et les tatouant.

Auparavant, les chats errants étaient mis en fourrière, pour être souvent euthanasiés et il était également interdit de les nourrir.

De « nouveaux droits » sont désormais reconnus pour les chats sans maître: le droit de vivre, d’être nourris, stérilisés (évitant ainsi la prolifération), tatoués (au fichier vétérinaire félin) relachés sur leur térritoire.

Des comités de l’école du chat libre vont se multiplier (Paris, Provinces).

Notre comité situé à Trouville a été créé début 1996.Il en existe d’autres dans le Calvados (Deauville et Honfleur).

Notre association, régie par la loi 1901, est sans but lucratif et ne pourrait exister sans l’aide de nos bénévoles, des fondations Bardot et Bourdon (participation aux stérilisations), des dons de nos adhérents (ponctuels ou réguliers), des subventions de Trouville Touques Villerville et Blonville , de nos deux foires à tout annuelles (mai et décembre à la salle des congrés de Trouville) qui sont indispensables pour pouvoir régler les frais vétérinaires (soins médicaments et stérilisations) et acheter l’alimentation nécessaire à nos 140 à 150 chats par jour.

Nous aimerions apporter quelques précisions quant à notre mission car souvent des gens nous appellent pour solutionner des problèmes qui ne sont pas de notre ressort

Nous ne sommes pas une entreprise de déchatisation et ne sommes pas là pourDÉBARRASSER un secteur en emmenant euthanasier des animaux en bonne santé qui souvent ne gênent personne mais jouent au contraire leur rôle de prédateur pour la vermine;(l’école du chat existe? voila la solution de facilité idéale pour supprimer un être vivant indésirable qui cependant à lui aussi droit à sa place ;En revanche, en le faisant stériliser nous allons éviter sa prolifération.

Nous ne sommes pas(« S.O.S. chat en détresse »!) habilités à aller récupérer les minous égarés en haut des peupliers !(plutôt du domaine des pompiers.)

Le financement de notre association sert essentiellement à la stérilisation des chats de la rue à leurs soins (alimentaires ou soins d’urgence)et non pas à faire bénéficier d’un prix quelconque tel particulier(si ce dernier a des problèmes financiers le vétérinaire saura l’écouter et lui proposer un arrangement)

Enfin, nous voulons bien aider des gens à placer une portée indésirable à condition qu’en contrepartie ils fassent opérer leur chatte;(rappelons qu’il est tout à fait possible de faire stériliser une minette même si elle attend des petits sauf si elle arrive trop à terme ,sans que cela nuise à sa santé)

Si nous abordons ces sujets c’est que nous avons évidemment été confrontés au moins une fois à toutes ces situations .

{lang: 'fr'}
Get Widget