Santé et prévention

Le vermifuge :

L’infestation des chats par les vers est fréquente (un chat sur deux est porteur de vers). Les chatons sont souvent infestés dès leur naissance par leur mère ou en jouant avec des proies contaminées. Il existe deux principaux types de parasites: les vers ronds et les vers plats.

Les signes cliniques les plus fréquents sont en général des diarrhées, des vomissements, un mauvais état général (poil terne, perte de poids, ventre ballonné, un retard de croissance ou anémie). Demandez à votre vétérinaire des vermifuges efficaces sur tous les vers intestinaux du chat.

Les chatons doivent être vermifugés tous les 15 jours jusqu’à 3 mois puis une fois par mois jusqu’à 6 mois. Chez le chat adulte deux à trois fois par an sont nécessaires.

Les puces:

Du printemps à l’automne, pensez à utiliser des produits anti-puces, pouvant être utilisés sans aucun risque sur les chatons, car les puces transmettent des vers intestinaux (ténia dipylidium) elles sont aussi la  cause d’allergies cutanées.

La Stérilisation:

Afin d’éviter la prolifération, nous insistons sur le fait de faire opérer les femelles dès 5-6 mois mais aussi les mâles dès 6-7 mois.

A – La femelle :

Une idée communément admise voudrait qu’il soit bon que la femelle ait une portée avant une stérilisation : cela est faux.
En revanche la stérilisation précoce la protégera des risques de tumeur mammaire, les gestations successives entraînent un vieillissement précoce de la chatte.
De même l’emploi d’une contraception orale devrait rester temporaire car  elle  augmente  le risque de maladie grave ( métrite : affection de l’utérus).
Enfin il faut savoir qu’une chatte même en attente de petits peut être opérée.

B – Le mâle :

Par la castration les comportements indésirables dus a la sexualité des chats  sont partiellement ou totalement effacés : marquage très odorant du territoire, fugues fréquentes avec les risques inhérents, maladies (morsures, griffures, entraînant le SIDA du chat et leucose par MST)…

Enfin pour vivre en harmonie avec le chat seules quelques precautions sont à prendre pour les allergiques et les femmes enceintes (gants pour le nettoyage de la litière). Seule la teigne peut être transmise par les chats et se soigne tres simplement.

Le Tatouage

Le plus souvent sur la surface interne de l’oreille, il donne une identité à votre chat.
N’oubliez pas de signaler tout changement de propriétaire, d’adresse ou de numéro de téléphone au fichier national félin(01 44 93 30 30)
Il facilite les recherches en cas de perte ou de vol(chaque année 100.000 chats retrouvent leur maître grâce au tatouage). Il permet la restitution en cas de mise en fourrière évitant ainsi l’euthanasie.

Adoption

Elle doit se faire après mure réflexion car c’est un engagement pour minimum 12 à15 ans avec ses joies mais aussi ses contraintes.
Ce n’est pas une peluche pour l’enfant qui au contraire doit apprendre à le respecter.
Si vous vous apercevez que vous avez fait une erreur en l’adoptant ou que vous êtes dans la nécessité de vous en séparer (allergie) parlez-en à votre vétérinaire ou confiez le à une association qui lui trouvera un nouveau foyer.
Pour l’accueillir,préparez lui un coin avec sa litière, sa gamelle et un bol d’eau fraiche,et respectez son sommeil(le proverbe est connu:on ne réveille pas un chat qui dort).
S’il est craintif il se cachera sous un meuble peut- être plusieurs jours,ne le délogez pas,il décidera de sortir de lui même pour manger.
Si vous êtes en maison,gardez le enfermé quelques jours afin qu’il prenne ses repères, sortez avec lui dans le jardin, et rentrez le en cas d’absence prolongée.
Évitezde le laisser sortir la nuit: les chats se font souvent écraser la nuit car ils sont éblouis par les phares des voitures)

Litière

Elle doit être toujours propre, l’inverse pouvant entraîner une malpropreté chez le chat. Il suffit parfois de changer le type de litière pour qu’il redevienne propre. Ne pas la mettre trop prés de la nourriture. Nettoyez la à l’eau de javel (dont l’odeur attire le chat) 1 à 2 fois par semaine.
La malpropreté est souvent liée à une mauvaise adaptation du chat au manque d’espace et à la solitude, à des troubles psychologiques (stress dû à un déménagement, acquisition d’un autre animal, internement, marquage urinaire (mâle ou femelle non opéré).

La nourriture

Deux repas par jour suffisent pour un chat adulte.
Les besoins caloriques du chaton sont plus important. Il doit recevoir plusieurs repas par jour en petites quantités (4 à 5 en moyenne). Certains restes de cuisine sont à éviter : gras, pommes de terre, mie de pain. Il se régalera de morceux de viande rouge de temps en temps.
Mettre toujours de l’eau à sa disposition.

Quelques conseils  (par expérience !)

Un panier fermé est indispensable pour le transport en voiture (combien de gens nous appellent car le chat s’est échappé), cela évitera de plus un accident.

Faire enlever les griffes d’un chat reste  une mutilation (impossibilité de se défendre s’il se retrouve dans la nature). Proposez lui plutôt une bûche de bois, un grattoir , un morceau de moquette,ou une vielle chaise en paille pour se défouler en se faisant les griffes.

Éviter les colliers souvent responsables de pendaisons, préférez lui un harnais.

Lors d’un déménagement le chat est stressé. Il faut impérativement l’enfermer une semaine ou deux pour qu’il s’habitue à son nouveau territoire et ne rejoigne pas son ancien logis ou se perde dans la nature.

Si vous êtes en appartement, faites attention au balcon et aux fenêtres ,il serait prudent de prendre quelques précautions pour éviter la chute (fréquente).

Donnez lui de l’eau fraîche, le lait donne souvent de la diarrhée (le chat adulte notamment perd l’enzyme nécessaire à la digestion du lactose). Proposez lui du petit suisse ou de la vache qui rit à la place, il en raffole !
L’herbe à chat lui permettra d’éliminer les poils qu’il ingère.

{lang: 'fr'}
Get Widget